Révolution

Révolution

Grégoire Courtois

Le Quartanier

  • par (Libraire)
    6 juin 2019

    Le monde était injuste, la société imparfaite...

    Le roman commence ainsi: «LE MONDE était injuste, la société imparfaite et Jean-Christian en avait plus qu’assez». Saisi par l’envie révolutionnaire Il décida d’organiser une petite réunion insurrectionnelle avec ses amis. La couleur rouge sombre du grand soir poudroyait, les bases d’un nouveau monde se précisaient. Tout devenait secondaire sauf «la soif de voir l’injustice annihilée, le système s’écrouler» et le désir urgent d’ouvrir une troisième caisse de Bordeaux! Seulement au lendemain de la soirée nos guérilleros sont frappés d’une magistrale amnésie. Que s’est-il passé lors de cette réunion qui devait changer la face du monde? Et pire, qu’est ce message dystopique retrouvé sur un coin de nappe?
    Ici la révolution est hallucinogène et bourgeoise. En l’absence de gaz moutarde l’œil reste sec, cependant et c’est l’essentiel, Révolution de Grégoire Courtois remet tout en question, fait table rase de nos certitudes, avec l’humour comme slogan il fait de nous des camarades lecteurs. Charles Williams, Michel Audiard, Marie Myriam et Théodore Sturgeon sont de la manif!