Club de lecture, tous les derniers jeudis du mois à 18h30 à l'épicerie l'Amarante à Saint Amand en Puisaye. Une fois par mois, les ami-e-s de la librairie se retrouvent pour discuter entre eux de leurs dernières lectures.
    Ajouter à mon calendrier
    Le , L'Amarante

    Animés par l'envie de partager nos lectures, chacun a eu un temps d'écoute puis un temps de parole. Les échanges ont été plus nombreux que lors de notre première réunion, s'en doute parce que nous en avons mieux compris le principe.
    Cette fois-ci les choix de livres sont plus diversifiés, il y a presque autant d'essais que de romans.
    Il y a eu plusieurs lectures à voix haute. Voici le détail des livres évoqués dans la soirée:
    Le vin de longue vie de N.D.Cocea paru aux éditions Cambourakis, Roman épicurien, philosophique, il parle de l'amour, de la nature, du temps qui passe, du vin bien sûr et de l'être qui manque.
    Le Lambeau de Philippe Lançon paru aux éditions Gallimard (Prix Femina 2018).Parcours d'un homme blessé suite aux attentats de Charlie Hebdo. Les mots de l'auteur sur les balles reçues,le parallèle avec les gueules cassées. Le défit du témoignage face à l'abyssal.
    Dans quelle France on vit de Anne Nivat, paru aux éditions Fayard puis en poche chez Pluriel. Anne Nivat est reporter de guerre, auteure de Chienne de guerre. Ici il s'agit d'une immersion dans six villes de province en France. Elle s'est mêlée (elle loge chez eux) à ces français qu'on ne va jamais rencontrer pour entendre ce qu'il pensent ni savoir comment ils vivent. Livre paru en mars 2017...
    Le promeneur de la presqu'île de jean-Luc Nativelle aux éditions Les chemins du hasard, juillet 2018. Évoque le handicap mental d'un enfant et la culpabilité autodestructrice de la mère.le texte est écrit dans plusieurs caractères typographiques, différents selon les chapitres abordés. le titre fait penser à Julien Gracq, d'ailleurs une citation de cet auteur est en première page.
    La passe-miroir tome 1 - Les Fiancés de l'hiver de Christelle Dabos, paru aux éditions Gallimard jeunesse.Inscrite au "Concours du Premier roman jeunesse". Grande lauréate parmi les trois finalistes, Christelle Dabos écrit actuellement le deuxième livre de "La Passe-Miroir"."Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel." Comment se construire, exister aux yeux des autres quand l'on n'a qu'une idée en tête, se confondre avec le gris des murailles...Une lecture est faite.
    Célébration du quotidien de Colette Nys-Masure, éditions Desclée de Brouwer. "Puisse toute chose dite habituelle vous inquiéter. " Colette Nys-Masure a pris au sérieux l'exhortation de Brecht pour nous offrir cette Célébration du quotidien. Car dans la routine des jours, nous sommes bien souvent ailleurs, absents à nous-mêmes, sourds à ce miracle continu qu'est notre vie ordinaire." Dans ce récit épistolaire l'on croise plusieurs fois Marie Noëlle qui a sa Maison d'écrivain à Auxerre.
    Darktown de Thomas Mullen, éditions Rivages noir. Atlanta, 1948. Sous le mandat présidentiel de Harry S. Truman, le département de police de la ville est contraint de recruter ses huit premiers officiers noirs! Sous fond de corruption, Ku Klux Klan et trafic d'alcool, croyez-vous que cela va bien se passer?
    Les putes voilées n'iront jamais au paradis de Chahdortt Djavann, éditions Grasset. "Ce roman documentaire, parfois cru, puissant à couper le souffle, est construit savamment : chaque personnage, homme, femme, mollah, assassin, libertaire, prostituée, questionne, à son tour, les notions du Bien et du Mal. Le lecteur sera amené à le faire aussi. Les femmes dans ce roman sont si vivantes qu'on dirait qu'elles sortent du livre pour rester à jamais dans notre mémoire." Pour avancer dans son travail de témoignage à cru, l'auteure cache ses intentions, tait l'intention de son livre en cours d'écriture.
    La conversion de Guillaume Portail de Bertrand Méheust aux éditions Libre et solidaire. le sous titre de cet essai en dit assez long sur ce qui nous attend: Comment l'homme le plus riche du monde s'en est pris au capitalisme...Entre récit et fable burlesque , Bertrand Méheust s'en prend lui aux grands de ce monde. une lecture est faite.
    Le nom sur le bout de la langue de Pascal Quignard, éditions Folio. Une jeune femme promet à un homme de retenir son nom. Un jour ce nom lui fait soudain défaut. Ce défaut lui brûle les lèvres. Le désespoir la gagne. Une lecture est faite.