Blanc autour

Blanc autour

Wilfrid Lupano, Stéphane Fert

Dargaud

  • par (Libraire)
    17 avril 2021

    Une ode à la différence

    Dans cette BD au graphisme exceptionnel, on retrouve un combat pour l'égalité rare et prenant. J'ai adoré !


  • par (Libraire)
    6 avril 2021

    Coup de coeur de Marie

    Trente ans avant l'abolition de l'esclavage aux États-Unis, « Blanc autour » conte l’histoire vraie de la première école américaine pour jeunes filles noires, de la vague de haine que cette ouverture a engendré et du combat de Prudence Crandall, l’institutrice à l’origine du projet, engagée toute sa vie en faveur de l'accès à l'éducation pour les personnes de couleur. Un magnifique plaidoyer pour la différence, l'éducation et la tolérance… Touchant, percutant, nécessaire !


  • par (Libraire)
    25 mars 2021

    Alexis vous conseille : superbe !

    Histoire de sororité, de partage. Témoignage de résistance dans une époque aux pratiques odieuses. Une jeune professeur décide un jour d’ouvrir la porte de son école à des jeunes femmes victimes de la ségrégation. Une roman graphique somptueux aux personnages attachants.


  • par (Libraire)
    23 mars 2021

    Formidable !

    Au début du XIXe dans le Connecticut s'ouvre une école accueillant de jeunes élèves afro-américaines, la peur et la colère grondent au sein de la communauté blanche.
    Epoustouflante de justesse et de subtilité, Blanc Autour contourne les écueils d'un sujet terrible et réussit le pari d'une bande dessinée enlevée, lumineuse et d'une rare intelligence !


  • par (Libraire)
    13 mars 2021

    Magnifique

    Dans ce nouveau récit, Lupano et Fert s'inspirent de faits réels se déroulant trente ans avant l'abolition de l'esclavage. Ils nous narrent le combat extraordinaire d'une enseignante blanche, Prudence Crandall qui s'est engagée en faveur de l'éducation des jeunes filles noires. Malgré les obstacles qui se dresseront devant elle, notamment la bêtise et la violence des hommes, Prudence Crandall menera à bien son projet même après la fermeture de son école en 1834.
    Une bande dessinée très émouvante, très forte qui nous rappelle une fois de plus l'horrible histoire de l'esclavage. En postface, les auteurs ont donné la parole à Joanie DiMartino, la conservatrice du musée de Prudence Crandall.


  • 6 mars 2021

    "Blanc autour" nous emporte dès les premières pages, tant par la qualité du dessin que par la justesse des personnages. Ce combat pour l'égalité des hommes et femmes, des noirs et des blancs se déroule dans le Connecticut des années 1830 mais est toujours aussi criant d'injustice aujourd'hui. Magistral !


  • 6 mars 2021

    Soif de rébellion ?!

    Une nouvelle collaboration réussie entre Stéphane Fert et Wilfrid Lupano ! En 1832, un pensionnat pour adolescentes blanches de bonne famille se met à accueillir des jeunes filles noires. 30 ans avant l'abolition de l'esclavage, ce grand pas en avant pour les femmes et surtout les femmes racisées va marquer les esprits, mais aussi susciter haine et hostilité de la part des Blancs. Un combat de tous les jours de la part de ces jeunes femmes pour affirmer leur droit d'étudier. De magnifiques illustrations douces au service d'une histoire forte où l'on a envie de s'insurger à chaque page ! En lisant cet ouvrage vous aurez soif de justice et de rébellion ! A LIRE !


  • par (Libraire)
    3 mars 2021

    Une lecture nécessaire !!

    Inspirée de faits réels, cette BD retrace l'histoire de Prudence Crandall, institutrice dans le Connecticut dans les années 1830. Lorsqu'elle décide d'ouvrir son école aux jeunes filles noires, c'est toute la population locale qui se révolte.

    Une ode au savoir, à l'envie d'apprendre, de comprendre. Une ode à la vie !!


  • 27 février 2021

    Un combat haut en couleurs !

    Poignant et vif, ce récit dépeint une époque trouble remplie de violences et d'incompréhension.
    Racisme, religion et féminisme sont les piliers de cette histoire d'où émane néanmoins espoir et force, le tout relevé avec humour.
    Merci Lupano & Fert !
    Blandine


  • par (Libraire)
    12 février 2021

    Une plongée dans les origines du féminisme intersectionnel

    A tous.te.s les lecteur.trice.s de Toni Morrison, Suzanne Jurmain, bell hook, Mona Chollet ou encore Starhawk et, à tous.te.s celles et ceux qui ne les ont pas encore découvert, laissez-vous porter par ce puissant récit historique et plongez-vous dans une idée des origines du féminisme intersectionnel et l'écoféminisme. On aime !


  • par (Libraire)
    3 février 2021

    Un nouveau souffle pour l'Histoire et une histoire époustouflante !

    Découvrez l'histoire de l'une des premières écoles pour femmes de couleur dans l'Amérique du XIXe siècle encore imprégnée par l'esclavage. Une BD pleine de vie qui prouve qu'un combat n'est jamais perdu d'avance !

    Un vent de changement souffle dans ces pages !


  • par (Libraire)
    29 janvier 2021

    Une fiction pour réveiller les esprits assoupis, une intrigue sociale et solidaire, la puissance de la sororité et juste ce qu'il faut de douceur dans le dessin pour porter le message au cœur : la plume Lupano et le pinceau Fert forment un beau duo !


  • par (Libraire)
    27 janvier 2021

    Dans une Amérique divisée, entre abolitionistes et esclavagistes, suivez la construction de la toute première école noire des Etats-Unis. Saisissant


  • par (Libraire)
    27 janvier 2021

    formidable

    Wilfrid Lupano nous raconte l'histoire véridique de la première école à avoir accueilli des élèves noires. Nous sommes 30 ans avant l'abolition et l'Amérique blanche est encore effrayée par l'envie de la population noire d'accéder à l'instruction.


  • 26 janvier 2021

    Un magnifique album beau et profond pour commencer cette année 2021.

    1832, à Canterbury, dans le Connecticut, Mademoiselle Crandall tient une école respectable pour jeunes filles. Mais un jour, elle accepte en ses rangs une jeune fille noire. Toute la communauté blanche menace de retirer leurs filles de l'établissement. Melle Crandall ne se démonte pas et du coup décide de fonder la première école pour jeunes filles noires des Etats-Unis. Mais au fur et à mesure que les jeunes pensionnaires arrivent, l'hostilité des habitants de la ville monte et les problèmes arrivent.

    Basé sur une histoire vraie, le récit que nous propose Lupano (les vieux fourneaux) ne se contente pas de retracer des faits. Il nous offre une galerie de personnages riches, touchants et attachants qui font vibrer nos émotions, et nous touchent au coeur. Le tout est magnifié par le dessin et les couleurs de Stéphane Fert, tout en rondeur et en délicatesse, qui souligne ou contraste les caractères et les atmosphères.

    Un magnifique album beau et profond pour commencer cette année 2021.


  • par (Libraire)
    25 janvier 2021

    Quand des jeunes filles noires en quête d'apprentissage effraient l'ensemble des habitants d'une petite ville américaine !

    En 1832, près de Boston, une jeune femme va se battre pour donner accès à l'éducation à des jeunes filles noires, cela va fortement déplaire à l'ensemble de la petite ville.
    En luttant ensemble, elles vont parvenir à s'instruire, mais à quel prix ?
    Un récit passionnant illustrant toute la cruauté et le racisme ambiant à cette époque aux Etats-Unis.
    Le point positif ? Voir que des jeunes femmes en quête d'émancipation peuvent faire peur aux hommes ! ;) #girlpower


  • 22 janvier 2021

    Blanc autour

    1832, dans une petite ville du Connecticut, 30 ans avant l'abolition de l'esclavage.

    L'institutrice Prudence Crandall enseigne dans une école pour jeunes filles de bonne famille, jusqu'au jour où elle ose accueillir dans sa classe une jeune noire...

    Inspiré de faits réels, cet album est le récit d'une lutte pour l'émancipation et dans lequel l'instruction des jeunes filles de couleurs constitue une double menace pour la société du fait de leur sexe et de la couleur de leur peau.

    Et de couleurs il est également question, puisque la douceur du trait de crayon et des couleurs choisies viennent comme un contrepoint direct à la cruauté des hommes et à la bêtise crasse de leurs préjugés.

    On pense aux livres de Toni Morrisson et au roman culte "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" d'Harper Lee dans le portrait d'une Amérique blanche hantée par ses vieux démons (ségrégation, racisme...). Un album qui tombe à pic pour la modernité de son propos.


  • par (Libraire)
    22 janvier 2021

    Noir, trop noir ?

    Inspiré de faits réels, cet album retrace le courage d’une femme au 19e siècle ; Prudence Crandall à braver les interdits pour mettre un point d’honneur à défendre ses idées.
    Un roman graphique sur le thème de l’abolition, l’éducation et la tolérance.
    Un texte au charme fou avec un dessin qui sert merveilleusement le propos.
    Laissez-vous emporter par cette histoire au fond très actuel !

    Isabelle


  • par (Libraire)
    19 janvier 2021

    Une BD au charme fou !

    D'abord, le graphisme, le dessin, les couleurs,... réalisé par Stéphane Fert, tellement beau !Tout en rondeur, tout en douceur, avec un merveilleux jeu d'ombre et de lumière. Il se dégage beaucoup d'émotion et de poésie.
    Pourtant le sujet est dramatique. Inspiré d'une histoire réelle, celle de la première école dédiée à des élèves noires dans l’Amérique de 1832, qui va susciter un déferlement de racisme et de haine dans cette petite ville du Connecticut.

    Vanessa


  • 16 janvier 2021

    Racisme systémique et éducation

    L'Amérique Blanche aurait-elle peur de ses propres enfants ?

    Cela semble être le cas dès lors qu'une institutrice décide d'ouvrir son école à de jeunes filles noires.
    De quoi les sénateurs ont-ils peur ? D'une couleur de peau ? De l'accès à l'éducation ? De devoir laisser une part de pouvoir, et que l'on conteste le leur ?

    Une BD somptueuse, historique, assurément moderne, qui voit presque 200 ans après les faits avec, encore, un vent d'actualité.

    Brillant !


  • 15 janvier 2021

    En 1832, près de Boston, Sarah interroge Miss Crandall, l'enseignante d'une école pour jeunes filles, sur la réfraction de la lumière. Mais Sarah est noire et son accueil dans l'école, avec une quinzaine d'autres jeunes filles de couleur, va entrainer la haine et la violence de l'Amérique blanche qui les entoure.
    Un récit magistral et un dessin sublime font de cette BD une merveille !


  • par (Libraire)
    14 janvier 2021

    "Ils ne veulent pas que ça commence. Et ça commence ici."

    Un évènement de l'Histoire parfaitement restitué dans ce roman graphique aux traits et couleurs très expressifs. Un hommage à ces femmes qui ont œuvré pour la cause de l'égalité, de la liberté et de l'instruction des femmes de couleur dans les années 1830 aux États-Unis, 30 ans avant l'abolition de l'esclavage. Un ouvrage d'intérêt général donc, qui sensibilise tout un chacun à ces questions, au racisme et à la violence qu'il entraine, grâce à des personnages forts et admirables et à un gros travail de recherche sur la Canterbury Female Boarding School, première école pour jeunes filles noires des États-Unis.

    Justine R.


  • par (Libraire)
    6 novembre 2020

    L’ÉCOLE DE LA DISCORDE

    Inspirée de faits réels, cette formidable histoire nous est racontée par le grand Lupano !
    L’institutrice Prudence Crandall fonde par la force des choses la première école pour jeunes filles noires des États-Unis. Au cœur d’une ville qui leur est hostile, les élèves et leur professeur se battront pour l’accès à l’éducation et l’égalité. Solidarité, humour et émotion.