Écoute la pluie tomber

Olivia Ruiz

JC Lattès

  • par (Libraire)
    11 juillet 2022

    Retrouvez Carmen, une des trois sœurs exilées du café de Marseillette, et suivez-la dans ses amours et ses déboires, ses choix et ses erreurs ... Une vie haute en couleurs !


  • par (Libraire)
    16 juin 2022

    Fougueuse famille

    Carmen a très peu connu ses parents, des révolutionnaires anti-franquistes, qui l'ont laissée en France aux bons soins de ses sœurs aînées avant de se faire arrêter. La famille Ruiz-Monpean s'est depuis installée à Marseillette et Rita, l'une des sœurs, tient un café dans lequel vont et viennent de nombreux habitués. Hors de leur pays d'origine, la vie a continué et de nouveaux liens se sont créés. Carmen a une quarantaine d'année lorsque décède sa nièce chérie, la fille de Rita, leur rayon de soleil. Elle qui dansait et chantait à merveille, la voyageuse, l'amoureuse, la douceur incarnée. Celle que Carmen considérait comme sa presque fille. La narratrice se replonge alors dans les souvenirs de sa vie et de sa famille. Toujours dans les jupes de ses sœurs à la vingtaine, protégée des coups du sort, choyée. Les années passant, elle papillonne à droite et à gauche lorsque s'épanouissent ses envies de découvertes et sa sensualité. A 30 ans, sa fuite sur un coup de tête avec le séduisant Antonio, torero de son état, charmeur hors pair, mais aussi grand manipulateur qui ne lui réservera pas que des bonnes surprises. Ses années derrière les barreaux où elle découvre une violence à laquelle personne ne l'avait préparée. Son amitié avec une détenue influente qui lui fait découvrir la littérature. Et son retour auprès des siens, grandie, changée, mais pas au bout de ses surprises... Dans ce récit, on s'invective en espagnol, on s'adore en français, on se déteste dans les deux langues, on veut fuir mais on n'est jamais aussi bien que dans les bras de ses proches. Une jolie écriture, beaucoup de moments touchants, des personnages au caractère bien trempés, c'est cette ambiance que nous offre Olivia Ruiz dans son nouveau roman : très réussi !!


  • par (Libraire)
    12 juin 2022

    Olivia Ruiz continue d'imaginer la vie de ses grands-parents qui ont fui le franquisme dans les années 90.
    D'une écriture fluide, vivante, imagée, elle donne cette fois la parole à Carmen, qui va connaitre des moments sombres, mais aussi la bienveillance.
    Sur le poids du silence, la filiation, la transmission, un nouveau plaisir de lecture.


  • par (Libraire)
    28 mai 2022

    Olé !

    Second roman d'Olivia Ruiz, second roman qui explore l'histoire familiale avec cette fois-ci la sœur de Rita, Carmen qu'on suit à son arrivée avec ses sœurs dans le café à Marseillette, jusqu'en Espagne où elle suit un bellâtre torero qui la fera plonger.
    Une jeune femme éprise de liberté, dans cette famille soudée mais un peu trop étouffante, une femme à l'aise avec son corps mais moins avec ses sentiments, et un véritable caractère, la marque de la famille Ruiz-Monpean.
    Dans ce roman on s'aime, on danse, on s'engueule, on fait l'amour, on pleure, on fugue, on rit, dans ce roman il y a une vie, il y a mille vie, un véritable tourbillon à l'image de son autrice !

    Aurélie


  • par (Libraire)
    22 mai 2022

    Une délicieuse plume fougueuse !

    « Ecoute la pluie tomber » nous transporte dans une nouvelle envolée romanesque aux côtés de Carmen, une des sœurs Ruiz Monpean, déjà héroïnes du premier roman d’Olivia Ruiz, la commode aux tiroirs de couleurs. Carmen a quarante ans quand dans le café de Marseillette en 1977, elle pleure la jeune Cali, sa nièce adorée. Le chagrin la ramène à son parcours de vie, nous dévoilant ce chemin entre France et Espagne, sa soif de liberté, ce besoin vital de sortir du carcan familial. Mais aussi la confrontation à la perversité des hommes, au franquisme et à l‘univers carcéral, à ces destins empêchés par l’exil.
    Un texte fort sur l’émancipation, la liberté de la femme, écrit dans un style alerte et sensible.
    Un second roman confirme la délicieuse et fougueuse plume d’Olivia Ruiz !


  • 21 mai 2022

    Un bien agréable moment de lecture !

    Le deuxième roman d’Olivia Ruiz vient de sortir avec une promotion assumée directement par l’auteure-compositrice-interprète, actrice et réalisatrice. Car, c’est peu dire que cette artiste utilise toutes les formes d’art pour exprimer son talent. Écoute la pluie tomber raconte une histoire de femmes volontaires, engagées et téméraires dans un petit village languedocien autour d’un café, lieu de convivialité par excellence.

    La perte d’une nièce rouvre les portes d’un passé douloureux et caché. Du coup, le lecteur en devient le témoin.

    Carmen se raconte depuis sa venue à vingt-et-un ans à Marseillette, en 1977. Jeune fille timide, petite dernière d’une fratrie, est recueillie à Narbonne en février 1939, puis chez sa sœur aînée Léonor et, au moment où s’ouvre ce roman, au café de Rita et de son mari Alain. L’absence de ses parents, sans qu’elle en sache assez, transforme son énergie en colère, et même rage à vouloir tracer un chemin différent de ses sœurs.

    Ses envies d’autonomie et d’indépendance lui font croire à toutes les chimères qui vont traverser son espace resté protégé. D’ailleurs, elle choisit de revenir en Espagne au côté d’un homme au charme envoutant. Évidemment, d’événements en déboires, Carmen, surnommée Cita par ses sœurs bien-aimées, finira par connaître la quiétude.

    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2022/05/20/olivia-riuz/


  • par (Libraire)
    21 mai 2022

    Un roman émouvant et poétique !

    Dans ce second roman, Olivia Ruiz confirme ses talents de conteuse,
    Nous retrouvons Carmen, la cadette des sœurs Ruiz Monpean et certainement la plus effrontée des trois. L'histoire débute avec le décès de sa nièce chérie, Cali, ce qui la propulse dans ses souvenirs.
    Son besoin d'émancipation à cette période la mènera bien loin des rues de Marseillette, parfois vers des obstacles et des drames qu'elle surmontera et dont elle sortira plus forte encore.
    Avec le personnage de Carmen, on voyage, on pleure, on rit et surtout on vit ses joies et ses peines.
    Carmen c'est une femme à la sensualité assumée et au tempérament de feu mais pleine de résilience face aux épreuves. A travers elle, c'est l'histoire de toute sa lignée de femmes fortes, libres et déterminées qui nous est contée.
    Un roman lumineux et tragique à la fois qui célèbre ce qui nous relie à nous-même et aux autres.